Menu Fermer

Revue de presse

Revue de presse de tous les articles dont le sujet concerne les méningiomes et le lien avec la prise de médicaments tels que Androcur, Lutenyl et Lutéran.
Cette page sera mis à jour lorsqu’il y a de nouvelles parutions.
Vous pouvez lire ou écouter les publications en cliquant sur les liens en bleu.
Certains articles n’étant pas en libre accès sur internet, ils sont disponibles dans le groupe Facebook de l’association ainsi que pour nos adhérents.
Nous remercions toutes les personnes qui ont bien voulu témoigner dans ses différentes parutions si importantes pour faire connaitre les liens entre ces molécules et le développement de méningiomes ainsi qu’alerter sur ce grave problème. Ce travail d’information est mené dans le sens de la réparation pour les victimes mais aussi de la prévention.

Avril 2019

Le 03 Avril, lancement de l’alerte par Mediapart: Les victimes d’un médicament antipilosité poursuivent le laboratoire Bayer, article très complet, comportant de nombreux témoignages, rédigé par Rozenn Le Saint avec qui nous avons longuement échangé ainsi que plusieurs victimes de l’Androcur. Cet article a été complété par R. Le Saint dans Mediacités Lyon : Scandale Androcur : les victimes du médicament anti-pilosité attaquent Bayer.
Un dépèche AFP peut être consultée sur le site Actualités du droit: Androcur : trois victimes lancent une procédure judiciaire
Cela est repris le même jour sur le site de Europe 1 : Androcur : trois victimes lancent une procédure judiciaire

Le 04 Avril, l’information est reprise dans Linfo.re, site d’actualité de la Réunion : Androcur : des victimes attaquent Bayer ainsi que dans Ouest-France : Androcur. Visé par trois plaintes, le groupe allemand Bayer réserve ses « commentaires aux magistrats »
Nous retrouvons aussi l’information dans Le Quotidien du Pharmacien: Androcur : Bayer poursuivi en justice

Le 05 Avril, le sujet a été repris dans la revue médicale Hospimedia, Des procédures judiciaires sont engagées contre le médicament Androcur

Le 10 Avril, un article a été publié sur le site d’information de la Belgique RTBF: Le médicament Androcur entraînerait des risques de tumeurs… seulement en France?

Le 11 Avril, le site Décider & Entreprendre publie l’article : Androcur : seules les françaises seraient concernées ?

Le 19 Avril, un nouvel article sur le 7, hebdomadaire d’information de proximité de la Vienne : Victime de l’Androcur, elle demande réparation

Le 20 Avril, un article avec le témoignage d’une victime de méningiome sous Lutéran est publié dans la Nouvelle République, journal d’Indre et Loire, : Lutéran : une Tourangelle témoigne

Le 22 Avril, France Inter présente le sujet Premières plaintes pour l’Androcur dans l’émission Le Zoom de la Rédaction.

Le 23 Avril, dans le journal La Croix, article: L’Androcur accusé de favoriser certaines tumeurs

L’édito du magasine Que Choisir Santé, de Mai 2019 titre « Les victimes se rebiffent », parlant des trois victimes qui viennent de se lancer dans les procédures judiciaires concernant le lien androcur méningiomes.

Mai 2019

Le 03 Mai, le magazine de presse écrite Grazia publie dans le numéro 491 Androcur: Soupçon sur ordonnance , disponible maintenant sur internet, où de nombreuses victimes témoignent. Nous remercions Lise Martin pour la rédaction de ce très bon article de fond.
Ce article est complété par une interview du Pr Froelich sur le site du magazine Grazia: Un neurochirurgien s’interroge sur le lien possible entre Androcur et méningiomes.

Le 29 Mai, une interview à la télévision de Emmanuelle, présidente de l’association, sur BFM avec RMC: « Je fais un effort pour parler »: le témoignage d’une victime de l’Androcur, médicament accusé de favoriser les tumeurs cérébrales.

Juin 2019

Le 05 Juin, Ouest-France publie dans la presse écrite: « Son association aide les victimes de l’Androcur« . Cet article qui parle de notre association Amavea a été publié dans la page de la commune Bretteville-sur-Odon, siège de l’association. Il doit sortir prochainement dans l’édition nationale. Un article plus complet est paru dans Ouest-France le 14 Juin, TÉMOIGNAGE. Sous Androcur, elle a développé cinq tumeurs : «Aujourd’hui, j’ai le droit de savoir»

Mi-Juin, suite à l’annonce par l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicaments) des nouvelles mesures d’information pour les patients traités par Androcur (voir l’article ANSM – Androcur et méningiome: mesures d’information), de très nombreux articles sont parus dans la presse, sur internet. L’information a aussi été relayée par certaines chaines de télévision ou de radio.
La revue de presse n’est donc pas exhaustive, mais vous trouverez ci-dessous quelques exemples d’articles.

Le 13 Juin, un très bon reportage sur franceinfo: auquel a participé Emmanuelle, présidente de l’association, Androcur : la sécu veut alerter le plus grand nombre de patients d’un risque de méningiome. Merci à Géraldine Zamansky pour son travail sur ce sujet.

Le 13 Juin, Le Figaro, Face au risque de tumeur cérébrale, vigilance renforcée sur l’Androcur
Le 14 Juin, Marie-Claire, Androcur : les prescriptions davantage encadrées
Le 17 Juin, L’Obs, Androcur : les patients devront attester qu’ils sont informés des risques de tumeur
Le 18 Juin, Europe 1, Androcur : le patient devra désormais signer un formulaire l’informant des risques de développer une tumeur

Le 18 Juin, interview d’Emmanuelle dans le Parisien, « Informer toutes les femmes sur l’Androcur est essentiel »

Le 19 Juin, un reportage sur France 3 Normandie, parlant de l’association, avec une interview d’Emmanuelle, Le combat de l’association AMAVEA pour informer les patients des risques liés à l’Androcur

Le 21 Juin, France 3 Rhône-Alpes a publié un article suivi d’une interview télévisée de Nathalie, secrétaire de l’association, Rhône : une victime présumée du médicament “Androcur” porte plainte

Le 25 Juin, une interview d’Emmanuelle dans La Presse de la Manche, Alerte contre Androcur et ses génériques.

Suite à la publication des différentes études par l’ANSM concernant le lien Androcur/Méningiome, voir l’article ANSM – méningiome et Androcur – Etudes épidémiologiques et pharmacovigilance, un nouvel aspect du problème a été mis en avant. Le fait que plusieurs années après l’arrêt de l’Androcur, des cas graves de méningiomes peuvent survenir durant la grossesse. Des études scientifiques pour comprendre ce problème important sont en cours. Vous retrouverez ce sujet dans deux articles de presse:
24 Juin, 20 minutes, Androcur: Une étude révèle des cas graves de développement de tumeur pendant la grossesse bien après l’arrêt du traitement
25 Juin, LCI, Androcur : des cas graves de développement de tumeur constatés pendant la grossesse bien après l’arrêt du traitement

Juillet 2019

Le 5 Juillet, un article avec le témoignage d’Emmanuelle, présidente de l’association, dans le magasine Closer, « L’Androcur, mon traitement contre l’endométriose, m’a provoqué des tumeurs au cerveau »

Le 21Juillet, un article dans Le Progrès, avec une interview de Nathalie, secrétaire de l’association, Une patiente traitée par Androcur porte plainte contre Bayer.

Le 31 Juillet, un article sur france.tv et Allodocteur.fr, Androcur : « J’ai décidé d’attaquer Bayer car ils connaissaient le risque de méningiomes »

De nouveaux articles sortiront à la rentrée, donc n’hésitez pas à revenir pour suivre l’actualité