Menu Fermer

Lutéran, Lutényl et risque de méningiome : « les femmes ne doivent pas s’affoler »

luteran lutenyl androcur

Lutéran, Lutényl et risque de méningiome : « les femmes ne doivent pas s’affoler »

Extrait de l’article :

Ne pas s’affoler au vu de la rareté des méningiomes

Le Dr Geoffroy Robin, gynécologue et Président de la commission Gynécologie Médicale du CNGOF, l’affirme d’emblée, « les femmes sous Lutéran ou Lutényl ne doivent pas s’affoler au vu de la rareté des méningiomes ». Et de poursuivre : « Certes, ces chiffres peuvent sembler élevés et anxiogènes, mais ils doivent être pondérés du fait de la très faible incidence annuelle des méningiomes dans la population générale : environ 8 à 10 cas/100 000 personnes/an soit 0,008 à 0,01% de la population générale/an ! » Pour bien comprendre, le médecin explique ainsi qu’un chiffre, très petit, multiplié par un chiffre élevé, reste très petit. « Avant de diaboliser une classe thérapeutique, il faut relativiser, il s’agit plutôt d’un nouvel effet secondaire qui reste en valeur absolue très rare. »

 

L’article entier est st ici : https://www.topsante.com/medecine/gyneco/luteran-lutenyl-meningiome-irm-avis-cngof-637511

Retrouvez les autres articles d’Amavea ici