Menu Fermer

LCI : Androcur : des cas graves de développement de tumeur constatés pendant la grossesse bien après l’arrêt du traitement

SANTE – Ce médicament, produit par le laboratoire Bayer et utilisé pour soulager certaines formes d’endométriose augmente le risque de tumeur au cerveau quand il est pris longtemps et à haute dose.

Une nouvelle étude révèle que quatre nouveaux cas ont été découverts. Il s’agit de cas graves de développement de tumeurs intracrâniennes survenus pendant la grossesse plusieurs années après l’arrêt d’Androcur. Ce médicament du laboratoire Bayer et ses génériques peuvent multiplier jusqu’à 20 (après 5 années de traitement) et même plus, la probabilité de tumeurs (méningiomes) chez les femmes traitées longtemps et à hautes doses, avait montré une étude de l’Assurance maladie rendue publique en août 2018.

« La survenue et la sévérité de ces cas (pendant la grossesse, ndlr) pose la question de la conduite à tenir chez les femmes envisageant une grossesse suite à un traitement par Androcur ou un de ses génériques« , relève l’ANSM. « La progestérone produite massivement lors de la grossesse augmente la taille du méningiome déjà présent même si l’Androcur est arrêté« , explique à l’AFP la Dr Isabelle Yoldjian.