Menu Fermer

Livre de Martin Winckler (écrivain et médecin) en téléchargement gratuit

androcur Martin winckler

Livre de Martin Winckler en téléchargement gratuit

Merci à Martin Winckler, médecin et écrivain.

Le livre de Martin Winckler, « Le Patient et le médecin », l’essai (2014) qui a préparé « Les Brutes en blanc » et « L’Ecole des soignantes », est en téléchargement libre et gratuit sur le site des Presses de l’Université de Montréal ici
Martin Winckler est un médecin très engagé pour une éthique de la médecine, et pour la santé des femmes, depuis ses études de médecine il y a plus de 40 ans!
Il a reçu le prix du Livre Inter en 1998 pour son livre « La maladie de Sachs » qui a été porté au cinéma par Michel Deville, avec Albert Dupontel dans le rôle principal .
Il a écrit de nombreux romans et essais.Il a un site internet depuis les débuts d’internet que vous pouvez trouver ici Winckler’s Webzine
Il a aussi des blogs, comme « Cavalier des touches « Il a publié mon témoignage personnel l’an passé sur ce blog « L’école des soignant. e.s » 
Témoignage ici
Extrait :

Méningiomes provoqués par l’Androcur : une patiente raconte et crée une association

Comme la plupart des femmes, vous ne savez pas ce qu’est un méningiome.
Jusqu’en août 2017, je ne le savais pas non plus.

Comme la plupart des femmes, vous prenez la pilule contraceptive, ou un médicament qui permet de réduire les soucis gynécologiques, comme des ovaires polykystiques, des saignements excessifs, qui est efficace aussi contre l’acné ou l’hirsutisme.

Et on ne vous a jamais parlé de méningiome, une tumeur cérébrale, le plus souvent bénigne, et à croissance lente.
Et on ne vous a pas dit que certains médicaments n’ont jamais été testé par le laboratoire pharmaceutique qui le commercialise pour les pathologies pour lesquelles vous prenez ces médicaments.
On ne m’en avait jamais parlé non plus. Jamais.

Qui se moque de la santé des femmes ?
Qui pense que des effets indésirables gravissimes ne doivent pas être dit aux femmes, pauvres créatures sans cervelles (mais il est vrai que des tumeurs au cerveau améliorent grandement nos capacités de réflexion !) ? Des médecins, des gynécologues surtout, qui connaissaient le risque, mais qui se disaient que ça devait être si rare que ça ne valait pas la peine de le dire.

Retrouvez notre autre article sur Martin Winckler ici
Retrouvez les autres articles d’Amavea ici