Menu Fermer

Livre de Delphine Bauer et Ariane Puccini « Mauvais traitements: Pourquoi les femmes sont mal soignées »

androcur

Sort ce 1 octobre l
e livre de Delphine Bauer et Araine Puccini « Mauvais traitements: Pourquoi les femmes sont mal soignées », pour lequel j’ai été interviewée il y a un an.
Ce livre , riche en recherche et en réflexions, est salutaire, même s’il comporte quelques erreurs (n’est-ce pas Marine Martin ? ) mais à part écrire nous-même ou tenir la main des journalistes, c’est compliqué ! Quasiment toutes les femmes citées dans le livre, je les ai rencontrées ou eues au téléphone.
Avec bien sûr, une pensée particulière pour Marine Martin, présidente de l’APESAC, sans qui je n’aurais pas fait l’association , et qui est toujours présente depuis 2 ans, quand je me prends un mur !
Donc, en conclusion, au regard du bénéfice-risque (!) ce livre me semble utile et salutaire à lire, même si assez technique, mais on ne va pas regretter que ça ne soit pas que dans l’émotion, ce genre de livre ne m’intéresse pas !

D’abord pour voir que si nous sommes victimes d ’un médicament, c’est parce que les crises sanitaires ne sont pas des accidents, mais la partie émergente d’un système qui dysfonctionne gravement. L’industrie pharmaceutique est toute puissante, le contre-pouvoir qu’est l’ANSM fonctionne très mal (manque de moyens ? idéologie ? ) et les médecins sont partie prenante de ce mauvais fonctionnement pour de multiples raisons (la principale étant tout de même leur soumission à cette industrie pharmaceutique, le manque de crédibilité de l’ANSM auprès des médecins, le temps trop court que le médecin peut accorder à ses patients, etc..).

Je suis ravie que le rôle des neurochirurgiens dans nos histoires ne soient pas nié (comme le font malheureusement certains journalistes avec qui j’ai du coupé court, car je ne transige pas et je ne transigerai JAMAIS pour faire que du sensationnel).

Je regrette que  Nathalie Calary, présidente d’ENDOmind ne soit pas citée, mais uniquement Endofrance et sa présidente, ce qui est profondément injuste.

Nathalie Clary, on se fera notre propre livre un jour, au vu de ce qu’on a déjà connu et de ce qui se profile, je pense qu’on aura matière !

androcur

Site de l’éditeur ici :