Menu Fermer

La Garde de Nuit (Réparer les soignants) du Pr Laurent Thines, neurochirurgien

la garde de nuit androcur

AVERTISSEMENT  : comme à la télévision parfois dans les émissions de santé, où on nous dit « attention images de chirurgie » , ici, on pourrait dire la même chose.
Ce livre n’est pas à lire avant une opération, ou dans des suites opératoires difficiles.
Cependant, afin de connaitre la vie de ceux qui nous sauvent, quand dans notre vie, tout va bien ou presque, oui, alors on peut le lire!

La Garde de Nuit (Réparer les soignants) du Pr Laurent Thines, livre d’un professeur de neurochirurgie, recueil-témoignage. La vie d’un soignant tentant de survivre à un univers encore médiéval, à la fois fascinant, complexe, beau et violent.

C’est très étrange cette association du mot neurochirurgien avec celui de poète. Médecin et écrivain, c’est très fréquent. Neurochirurgien et écrivain, c’est déjà plus rare.

Ce livre m’a fait penser un peu à « La maladie de Sachs » de Martin Winckler, livre juste, me semble-t-il, beau livre sur la souffrance des soignants. Un glossaire pour s’y retrouver dasn les termes médicaux (dont « méningiome », mais pas que…je vous laisse la surprise!).
En lisant ce livre, j’ai aussi pensé au jeune neurochirurgien qui s’est suicidé fin 2017, à Grenoble. Ca faisait même pas un mois que j’avais été opérée, encore baignée de l’ambiance d’un service de neurochirurgie, et tellement abasourdie. Tant d’investissement pour ces études et tant de souffrance pour en arriver à ce geste. Je sais, c’est banal de dire ça, mais qui en parle maintenant ? On s’indigne sur le coup, et la vie continue.

Ce qu’il faut d’amour dans la vie hors de l’hôpital pour supporter tout ça !
Les patients veulent bien voir le dévouement, parfois jusqu’au sacrifice de leur neurochirurgien, mais ils redoutent de voir sa souffrance. Et même si le lien qui nous lie à « notre » neurochirurgien  est celui de la reconnaissance, on a une dette envers lui qu’on ne pourra jamais éponger, quoi qu’on fasse. Le cerveau est ce que nous a de plus intime, et de loin! On peut vivre sans sexe, sans bras, sans jambe, avec un cœur artificiel, des poumons greffés, mais pas sans cerveau. Et en bon été de marche, c’est mieux.

Laurent Thinès a de belles formules comme : « Se réfugier dans les galeries de son courage »., « Autre cher de sa chair », « Et moi, pâle étoile filante, qui me sauvera ? » .
Un livre qui éclaire, et toute lumière , même si elle fait du mal au début, finit par faire du bien.

Emmanuelle

 

A acheter pour 14 euros  ici

L’Humanisme, le courage et la poésie sauveront le monde !

Extrait: Ici, au cœur de la Tour, nous sommes soigneurs, soigneuses au continu à filer. Tisserands Et nous dévidons nos fuseaux de vie sur les métiers à retisser celle des autres.

Sur le site,  description le livre

Découvrez d’autres livres ici

La Garde de Nuit (Réparer les soignants) du Pr Laurent Thines, neurochirurgien

Retrouvez les autres articles d’Amavea ici