Menu Fermer

Fonctionnement de la pharmacovigilance

Les vigilances sanitaires s’appuient sur la participation des professionnels de santé concernés, via leurs déclarations, et sur l’implication active de ceux d’entre eux désignés pour exercer des responsabilités particulières au sein des réseaux de vigilances :
  • à un niveau local : correspondants locaux en hémovigilance, matériovigilance, biovigilance, réactovigilance, pharmacovigilance pour les médicaments dérivés du sang
  • et/ou un niveau régional : Centres régionaux de pharmacovigilance, coordonnateurs régionaux d’hémovigilance, Centres d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance).
L’hémovigilance est la seule vigilance à avoir un réseau local et un réseau régional (animé par le coordonnateur régional d’hémovigilance (CRH )) rattaché à une Agence régionale de santé (ARS).
En pratique, les professionnels de santé signalent les incidents ou effets indésirables aux réseaux de vigilance qui, après analyse, les déclarent à l’ANSM.
Les correspondants ou coordonnateurs participent en outre à l’animation des réseaux de vigilance au niveau de leur territoire d’intervention (niveaux local et régional)….